Grandeur et décadences de l'Europe Agrandir l'image

Grandeur et décadences de l'Europe

978-2-37271-180-7

Dominique Venner

Nouveau

Vient de paraître,

en librairie le 10 juin

Résumé

20,00 €

Fiche technique

Pages286
Dimensions13,5 x 20,5 cm
Couverturesouple, avec rabats
Date de parutionmai 2021

En savoir plus

Préface d'Olivier Maulin.

   Voici les célèbres éditoriaux de l’historien Dominique Venner publiés dans Enquête sur l’histoire puis La Nouvelle Revue d’Histoire de 1991 à 2013. L’observation aiguë de l’actualité est prétexte à méditer l’éternel retour de l’Histoire, là où à l’imprévu se mêlent volontiers l’ambiguïté des apparences, le mensonge des beaux discours et les retournements de situation. Alors que le débarquement américain de novembre 1942 révèle la mort de la puissance française, l’Afrique du Nord met vingt ans à entériner sa chute… La guerre d’Algérie entraînant par ailleurs des flux migratoires toujours d’actualité. La chute du Mur en 1989 ouvre à nouveau les perspectives d’une alliance avec la Russie, occidentale dès ses origines, pour pallier le jeu américain de division de l’Europe. Déclin de la civilisation européenne, perte des repères, islamisation de nos sociétés, montée du terrorisme, Dominique Venner n’est dupe d’aucun piège de l’Histoire. Convaincu de la vitalité des civilisations, il affirme la nécessité de rester fidèles à nous-mêmes et à l’esprit critique hérité de nos racines. « La culture se rapporte à la permanence des mentalités profondes. Elle est créatrice de sens. […] La tradition est l’âme d’une culture et d’une civilisation. »
   Comment ainsi traiter à la légère le fait religieux qui fonde la civilisation ? On ne peut, quand on aborde le rôle du christianisme, faire l’économie des liens étroits et conflictuels établis au cours des âges entre l’Église et l’État, le Sacerdoce et l’Empire, le Trône et l’Autel.  C’est également parce qu’il porte son regard sur le cycle des empires et des conquêtes que Dominique Venner ne craint pas la mort. « La part romaine de la civilisation européenne avait semblé mourir quand lui fut imposé le christianisme. Mais un regard non convenu repère sa survivance en Occident durant les siècles chrétiens et au-delà. Les révolutionnaires et Napoléon ne se voulaient-ils pas romains jusqu’à la caricature ? » S’il se méfie de l’esprit de système ou des utopies qui engendrent Révolution et Terreur, l’historien appelle à un renouveau spirituel comme en témoigne notamment sa lecture de Jeanne d’Arc, archétype de l’héroïne européenne et de la reconquête qui vient.

   Fondateur et directeur d’Enquête sur l’histoire et de La Nouvelle Revue d’Histoire (NRH) en 2002, Dominique Venner (1935-2013) a notamment publié Un Samouraï d’Occident (P.-G. de Roux), Les Blancs et les Rouges : histoire de la guerre civile russe (Rocher), Dictionnaire amoureux de la chasse (Plon), Ernst Jünger (Rocher), Le Siècle de 1914 (Pygmalion) et Le Blanc Soleil des vaincus en 2015 chez Via Romana.

Autres ouvrages du même auteur : cliquer ici.