Ernst Jünger, entre les dieux et les titans Agrandir l'image

Ernst Jünger, entre les dieux et les titans

978-2-37271-169-2

Alain de Benoist

Nouveau

20,00 €

Fiche technique

Pages202
Dimensions13,5 x 20,5 cm
Couverturesouple
Date de parutionnovembre 2020

En savoir plus

   Lié de nombreuses années avec le grand écrivain allemand Ernst Jünger (1895-1998), prix Goethe 1982, Alain de Benoist passe ici au crible près d’un siècle de création littéraire (journaux, souvenirs, essais, romans) habitée par un cheminement de poète tout à la fois libre et fidèle à une double aspiration vers la nature et l’âme, le réel et le sacré.
   Anti-individualiste, théoricien de la révolution conservatrice revenu de sa mystique de la guerre et de sa foi en une industrie prométhéenne, la pensée de Jünger transparaît dans toute son acuité et actualité d’écosystème affranchi de la loi de l’argent et du désenchantement matérialiste. Tout cela à travers le remarquable décryptage systématique effectué par Alain de Benoist des figures du Soldat du front, du Travailleur, du Rebelle, et de l’Anarque, invitation à un voyage à travers l’univers symbolique et enraciné de celui dont François Mitterrand dit qu’il fut « l’un des plus grands Européens du XXe siècle ».

   Alain de Benoist, journaliste, écrivain, philosophe. Né en 1943. Marié, deux enfants. Études de droit, de philosophie et de sciences politiques à l’Université de Paris. Fondateur des revues Nouvelle Ecole (en 1968) et Krisis (en 1988), éditorialiste du magazine Eléments. Derniers livres parus : Contre le libéralisme : la société n’est pas un marché (Éd. du Rocher, 2019), Ce que penser veut dire (Éd. du Rocher, 2017), Le Moment populiste (P.-G. de Roux, 2017), Survivre à la pensée unique (Krisis, 2015), Quatre Figures de la Révolution conservatrice allemande (Europa Diffusion, 2015).

Dans la Presse

Présent, février 2021

   Intellectuel majeur de la "révolution conservatrice", figure tutélaire de la "Nouvelle Droite", Ernst Jünger est peut-être plus souvent cité qu'il n'est véritablement lu. C'est malheureusement souvent le sort des auteurs devenus d'intouchables "icônes", tant pour leur œuvre que pour leur existence, que l'on n'ose à peine approcher et que l'on réduit à quelques brillants aphorismes. Pour remédier à cet état de fait, Alain de Benoist nous offre une remarquable porte d'entrée dans la pensée et la création de l'auteur allemand grâce à son dernier ouvrage Ernst Jünger, entre les dieux et les titans.
   Avec le remarquable sens de la synthèse qu'on lui connait, Alain de Benoist nous offre un panorama aussi complet qu'accessible à une pensée complexe, évolutive, polymorphe et ambitieuse qui s'articule autour de 4 figures principales: le soldat, le travailleur, le rebelle et l'arnaque.
   Si Ernst Jünger est indéniablement l'un des penseurs majeurs du XXe siècle, il est difficilement "classable" et "catégorisable", c'est une figure atypique, "à part", qui n'a jamais voulu enchainer sa réflexion à la rigidité d'une quelconque idéologie, remettant sans cesse en question ses propres convictions, éprouvant ses certitudes par de nouvelles analyses. On fera ici aisément le parallèle avec l'auteur de l'ouvrage, lui aussi allergique aux "étiquettes" et aux œillères partisanes et cherchant à dépasser les clivages  désuets ou artificiels, notamment celui, vidé de sens par les nouvelles problématiques contemporaines, de la "droite" et de la "gauche".
   Anti-individualiste, anti-bourgeoise, la pensée d'Ernst Jünger va évoluer de la mystique guerrière et d'une croyance prométhéenne en la "technique" à l'aspiration à un monde affranchi de l'argent et du matérialisme, libérant un écosystème réenchanté. "Quand le monde nous semble vaciller sur ses bases, un regard jeté sur une fleur peut rétablir l'ordre" affirmait-il en 1948 dans La Cabane dans la vigne.
   Alain de Benoist nous accompagne donc sur ce parcours intellectuel pas toujours facile à suivre mais sans cesse stimulant, comme peut l'être une randonnée en montagne où l'on chemine tantôt sur la ligne de crête, tantôt près du précipice et où seuls des passages ardus donnent accès aux paysages les plus somptueux.
   A l'analyse philosophique de l'œuvre, rigoureuse et exigeante, s'ajoutent d'innombrables éléments biographiques qui facilitent et agrémentent la lecture de cet ouvrage érudit.

Xavier Eman